Une tradition
de créativité technologique

NOTRE HISTOIRE EN QUELQUES DATES

JEUMONT Electric Maintenance est un acteur fort du paysage industriel français. Son savoir-faire et son large spectre d’activités trouvent leurs racines dans une tradition de près de 100 ans au service des machines électriques tournantes.

1903

Ouverture d'un atelier d'équipements électriques

La société des frères Brissonneau ouvre à Nantes un atelier de construction d'équipements électriques dédié à la marine et à la traction ferroviaire.

1975

Rapprochement avec Jeumont-Schneider

Brissonneau et Lotz Marine (BLM) devient filiale de Jeumont-Schneider.

1980

La maintenance prend son essor

La Société des Ateliers de Rénovation Electrique et Electromécanique, « SARELEM », est créée par Brissonneau et Lotz Marine (Groupe Jeumont-Schneider) et le groupe suisse Haefely. Ainsi se dessine le coeur de métier de l'actuel JEM : la rénovation des machines tournantes électriques.

1988

La filiale de Jeumont-Schneider prend du service

SARELEM devient filiale à 100% de Jeumont-Schneider, avec une implantation industrielle à Carquefou, dédiée à la rénovation de machines électriques tournantes.

2007

De Jeumont-Schneider à Altawest

De 1993 à 2007, le groupe Jeumont-Schneider connaît de nombreuses mutations d'actionnariat, devenant successivement partie intégrante de Framatome (1993), puis d'Areva (2001). La division électromécanique de Jeumont et la filiale maintenance SARELEM sont rachetées en 2007 par un groupe industriel français, Altawest. Une nouvelle ère commence.

2012

Création de JEUMONT Electric Maintenance

Nouvel actionnaire, nouveau nom... Pour mettre l'accent sur son adossement à Jeumont Electric, constructeur de machines électriques tournantes, SARELEM change de nom et devient JEUMONT Electric Maintenance (JEM).

1903
1975
1980
1988
2007
2012